Translate

sábado, 21 de noviembre de 2015


Suivez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter
Mondialisation TV
Visitez notre site
La nouvelle Europe forteresse: la construction de murs anti-réfugiés s’accélère
Par Jules Dufour
Mondialisation.ca, 18 novembre 2015
 
Url de l'article:
http://www.mondialisation.ca/la-nouvelle-europe-forteresse-la-construction-de-murs-anti-refugies-saccelere/5489832
mur Hongrie Croatie
Les attentats meurtriers qui ont affecté le 13 novembre dernier l’agglomération parisienne ont détourné l’attention générale. La portée des mouvements migratoires vers l’Europe est passée au second plan de l’actualité alors qu’elle constitue une problématique que l’UE n’a pas encore été en mesure de résoudre dans un esprit de collaboration et de façon coordonnée.
Le flot énorme et incessant de déplacés en provenance de l’Afghanistan, de la Syrie, de l’Irak et des pays du continent africain en proie à des guerres aux effets dévastateurs est venu hanter l’ensemble de l’Union européenne au cours de 2015. La panique s’est installée dans plusieurs pays tels que la Hongrie, la Slovénie et la Croatie et maintenant l’Autriche. Elle s’est intensifiée lorsque les réfugiés sont devenus de plus en plus nombreux. Ces pays ont d’abord accueilli avec un peu de compassion les premiers arrivants, mais ils ont rapidement compris qu’ils n’étaient pas préparés pour héberger autant de gens et c’est alors que des mesures draconiennes ont été prises pour stopper les nouveaux venus. C’est ainsi que quelques pays ont érigé des barrières voire des murs afin d’exercer un contrôle serré des mouvements à leurs frontières.
Selon le Figaro, en date du 8 septembre, plus de 380.000 migrants et réfugiés sont arrivés par la Méditerranée en 2015 (HCR). En date du 27 octobre, en 2015, au total, plus de 705 200 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée: 562 355 personnes ont rejoint la Grèce et 140 000 l’Italie a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Genève. Malgré des conditions météo moins favorables, le flot ne tarit pas vers la Grèce (http://www.24heures.ch/monde/europe/flot-migrants-cesse-croitre/story/17044647).
I. «  La pression migratoire va grandir avec l’intensification des guerres au Moyen-Orient» (le 5 octobre 2015)
« Officiellement, le pays (Allemagne) s’attend à accueillir entre 800 000 à un million de migrants en 2015, ce qui constituait déjà un record. Selon le document cité par Bild, les autorités allemandes estiment que le pays pourrait accueillir dans les trois prochains mois jusqu’à 920 000 nouveaux migrants, ce qui porterait les prévisions à jusqu’à 1,5 million de personnes pour toute l’année 2015. Selon les dernières données du gouvernement, 450 000 migrants étaient arrivés dans le pays fin août » (http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/l-allemagne-pourrait-devoir-accueillir-1-5-million-de-refugies-en-2015_1722541.html) (figures 1 et 2).
Figure 1. La route des réfugiés vers l’Europe et l’Allemagne
Figure 2. Plus d’un demi-million de réfugiés. Bilan de septembre 2015
 
Les tergiversations des États européens
Les nombreuses réunions tenues dans le but de trouver un accord sur l’établissement d’un plan d’accueil européen structuré ont donné des résultats mitigés. L’Allemagne d’abord très ouverte s’est inscrite peu à peu dans le groupe des pays réticents tels que la Hongrie, la République Tchèque et la Slovaquie. La Grèce est devenue la principale porte d’entrée des réfugiés en provenance de l’Est alors que l’Italie a continué de recevoir un lot encore fort important en provenance des pays africains. La pression est devenue telle en Allemagne qu’il a été décidé, lors d’un mini-sommet européen tenu à Bruxelles le 25 octobre, de juguler la crise migratoire et de créer des places d’accueil en Grèce et dans les Balkans : «L’Union européenne a annoncé dimanche 25 octobre la création de 100 000 places d’accueil pour les réfugiés en Grèce et dans les Balkans à l’issue d’un mini-sommet européen à Bruxelles : « On ne peut pas laisser les gens livrés à eux-mêmes, dormir dans les champs en 2015, a expliqué le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker » (http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/migrants-l-union-europeenne-cree-100-000-places-d-accueil-en-grece-et-dans-les-balkans_1145541.html).
II.Resserrement de plusieurs frontières avec l’installation de murs ou de barrières
Les pays les plus affectés par le flot migratoire ont opté de resserrer le contrôle des demandeurs d’asile et de construire des murs sur le tracé de leurs frontières.
Les données de la figure 3 révèlent les éléments suivants :
- Le mur entre la Hongrie sur sa frontière sud et la Serbie a été construit sur une distance de 175 km et la Hongrie a entrepris l’érection d’un autre mur sur sa frontière avec la Croatie  (figure 4);
- Une clôture est en construction entre la Slovénie et la Croatie (figure 5);
- Un mur a été construit entre la Bulgarie et la Turquie (30 km) et entre la Grèce et la Turquie (le mur d’Evros sur 12 km) (figure 7);
- La construction d’autres barrières est envisagée entre la Bulgarie et la Macédoine et entre la Roumanie et la Serbie;
- Une clôture est planifiée entre la Hongrie et la Roumanie (longueur raisonnable selon le gouvernement);
- L’Autriche a comme projet de construire un mur sur sa frontière avec la Slovénie (330 km). La ministre autrichienne de l’intérieur a annoncé le 28 octobre la construction d’un mur le long de sa frontière avec la Slovénie pour assurer une entrée « ordonnée, contrôlée » des migrants (la-croix.com) (figure 3).
Figure 3. L’Autriche veut ériger un mur sur sa frontière avec la Slovénie 
Figure 4. Le mur entre la Hongrie et la Croatie terminé.
Figure 5. Des soldats slovènes installent des barbelés le 11 novembre 2015 à Sela pri Dobovi près de Brezice à la frontière avec la Croatie 
Figure 6. Des prisonniers hongrois de la prison de la ville voisine de Szeged montent le 10 septembre 2015 une clôture antimigrants
Figure 7. Le mur d’Evros entre la Grèce et la Turquie
Conclusion
Le processus de fortification et de militarisation des frontières interétatiques se poursuit et affecte maintenant l’UE et ce en réaction aux mouvements migratoires massifs de réfugiés en provenance du Moyen-Orient et de l’Asie centrale, mouvements que l’on a connus pendant toute l’année 2015. La construction de murs de sécurité sur les frontières de plusieurs pays des Balkans s’avère une illusion selon les propos du chef de la diplomatie néerlandaise, Bert Koenders : « fermer les frontières, c’est créer l’illusion qu’on est en sécurité, c’est un conte de fées qui n’aide personne » (Le Devoir, 16 novembre 2015, p. B 3).
Les membres de l’UE cherchent, avec des moyens limités, d’exercer un meilleur contrôle  des flux migratoires dans les pays d’origine des déplacés. En effet, « elle a annoncé jeudi (le 12 novembre) à La Valette le lancement d’un fonds d’aide à l’Afrique, dans l’espoir d’endiguer la crise migratoire, doté de 1,8 milliard d’euros et que les États membres sont invités à compléter pour doubler la mise. Pour l’heure, les promesses de contributions des pays européens n’ont atteint qu’un total de quelque 78 millions d’euros en plus de la somme déjà allouée au niveau de l’UE, selon un décompte de la Commission. Ce « fonds fiduciaire d’urgence » vise à lutter « contre les causes profondes de la migration irrégulière en Afrique », a souligné le président de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker. Ce nouvel instrument doit permettre de financer le plan d’action que pays africains et européens doivent adopter lors d’un sommet réuni depuis mercredi à Malte » (jeuneafrique.com). De plus, elle a demandé à la Grèce et aux pays balkaniques, avec compensations financières, de développer des places d’accueil pour 100 000 réfugiés.
Dans ce contexte général d’emmurement de plusieurs pays de l’UE il y a lieu de s’interroger sur l’avenir de l’espace Schengen (figure 3). Cet espace « comprend les territoires des 26 États européens qui ont mis en œuvre l’accord de Schengen et la convention de Schengen signés à Schengen (Luxembourg), en 1985 et 1990. L’espace Schengen fonctionne comme un espace unique en matière de voyages internationaux et de contrôles frontaliers pour les voyages sans contrôle des frontières internes » (Espace_Schengen). Les murs viennent remettre en question le concept même de cette convention.
Nous sommes devant d’autres barrières qui se dressent entre le Nord et le Sud. On assiste à un processus générateur d’une méfiance accrue vis-à-vis des immigrants en général en Occident. Avec les attentats du 13 novembre les discours belliqueux se multiplient et l’on est témoin d’un important processus de militarisation qui met en danger les droits humains et les libertés fondamentales. La guerre mondiale contre la terreur avait besoin d’un nouveau souffle et les attentats de Paris sont venus lui donner le stimulus nécessaire pour qu’elle se poursuive allègrement. Il importe de nous rappeler que cette guerre livrée par les États-Unis depuis 2001 avec la collaboration de ses alliés aurait causé la mort de 1,3 million de personnes selon un rapport intitulé «  Body Count : Casualty Figures after 10 years of the ’War on Terror’», publié par les organisations Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW, prix Nobel de la paix en 1985), Physicians for Social Responsibility et Physicians for Global Survival. Ce rapport affirme, en se basant sur diverses sources, y compris gouvernementales, que ce bilan de 1,3 million de morts est «  une estimation basse  » et ne tient pas compte d’autres pays en conflit (Yémen, Somalie, Libye, Syrie).  
Jules Dufour 
Références
AFP. 2015. Le nombre de migrants arrivés en Europe atteint un record en juillet, la Grèce en première ligne. Le Huffington Post. Le 19 août 2015. En ligne : http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/19/migrants-europe-hausse-dramatique-juillet-grece_n_8007572.html
AFP. 2015. Les attentats de Paris relancent les divisions sur l’accueil des migrants. Journal Le Devoir, le 16 novembre 2015, p. B 3.
ARTE. 2015. Bulgarie – Le mur de la honte. Le 13 janvier 2015. En ligne : http://info.arte.tv/fr/le-mur-de-la-honte
DUFOUR, Jules. 2015. La misère ou la mort. Une tragédie humanitaire sans nom. Les mouvements migratoires Sud/Nord. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 21 avril 2015. En ligne: http://www.mondialisation.ca/la-misere-ou-la-mort-une-tragedie-humanitaire-sans-nom/5444417
DUFOUR, Jules. 2015. Les murs du nouvel ordre mondial. Géopolitique des murs: Mondialisation de la fortification et la militarisation des frontières. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). Le 25 juin 2015. En ligne: http://www.mondialisation.ca/geopolitique-des-murs-mondialisation-de-la-fortification-et-la-militarisation-des-frontieres/5457994
DUFOUR, Jules. 2015. La longue marche des réfugiés vers l’Europe: Des milliers de déplacés fuient les guerres USA-OTAN. Mondialisation.ca, Le 7 septembre 2015. En ligne : http://www.mondialisation.ca/la-longue-marche-des-refugies-vers-leurope-des-milliers-de-deplaces-fuient-les-guerres-usa-otan/5474385
EUROPE1. 2014. Immigration : l’Europe (aussi) construit des murs. Le 19 mars 2014. En ligne : http://www.europe1.fr/international/immigration-l-europe-aussi-construit-des-murs-1918613
EUROPE. Sa construction avait commencé en septembre, quelques semaines après l’achèvement d’un premier mur à la frontière serbo-hongroise… http://www.20minutes.fr/monde/1710103-20151015-mur-anti-migrants-entre-hongrie-croatie-termine
LA CROIX. 2015. L’Autriche veut ériger un mur à la frontière slovène. Le 28 octobre 2015. En ligne : http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/L-Autriche-veut-eriger-un-mur-a-la-frontiere-slovene-2015-10-28-1373924#
LADEPÊCHE.fr. 2015. Hongrie: des prisonniers réquisitionnés pour achever une clôture antimigrants. Le 10 septembre 2015. En ligne : http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/10/2174448-hongrie-des-prisonniers-requisitionnes-pour-achever-une-cloture-antimigrants.html
LE FIGARO.fr. 2015. Europe: plus de 380.000 migrants et réfugiés arrivés par la Méditerranée en 2015 (HCR). Le 8 septembre 2015. En ligne : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/08/97001-20150908FILWWW00279-europe-plus-de-380000-migrants-et-refugies-arrives-par-la-mediterranee-en-2015-hcr.php)
LE MONDE.fr. 2015. Migrants dans les Balkans : un sommet « opérationnel » pour une situation exceptionnelle. Propos recueillis par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen). Le 26 octobre 2015. En ligne : http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/10/25/migrants-dans-les-balkans-un-sommet-operationnel-pour-une-situation-exceptionnelle_4796493_3214.html
LEXPRESS.fr avec AFP. 2015. L’Allemagne pourrait devoir accueillir 1,5 million de réfugiés en 2015. Le 5 octobre 2015. En ligne : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/l-allemagne-pourrait-devoir-accueillir-1-5-million-de-refugies-en-2015_1722541.html
RADIO CANADA. 2015. La crise des migrants. L’Allemagne accueille 10 000 réfugiés en une seule journée. Le 6 septembre 2015. En ligne : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2015/09/06/001-migrants-allemagne-autriche-hongrie-union-europeenne.shtml
SCHWAB, Philippe. Crise migratoire. Une première clôture s’érige dans l’espace Schengen. Journal Le Devoir, le 15 novembre 2015, p. A 7.
LE HUFFINGTON POST. 2015. La Hongrie va construire un mur anti-migrants à sa frontière avec la Roumanie. Le 15 septembre 2015. En ligne : http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/15/hongrie-mur-anti-migrants-frontiere-roumanie_n_8139422.html
20MINUTES. 2015. Le «mur» anti-migrants entre la Hongrie et la Croatie est terminé. Le 15 octobre 2015. En ligne : http://www.20minutes.fr/monde/1710103-20151015-mur-anti-migrants-entre-hongrie-croatie-termine
24heure. 2015. Le flot de migrants ne cesse de croître. Le 27 octobre 2015. En ligne : http://www.24heures.ch/monde/europe/flot-migrants-cesse-croitre/story/17044647


Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.
Copyright © Jules Dufour, Mondialisation.ca, 2015
Share
Tweet
Forward

No hay comentarios: