Translate

martes, 14 de junio de 2016

source:http://2012nouvelmorguemondial.over-blog.com/

UN POLICIER TUÉ DE PLUSIEURS COUPS DE COUTEAU, SA COMPAGNE RETROUVÉE MORTE : UN HOMME SE RÉCLAMANT DU GROUPE ETAT ISLAMIQUE A FRAPPÉ LUNDI SOIR DANS UNE COMMUNE PRÈS DE PARIS, EN PLEIN EURO DE FOOTBALL ET SEPT MOIS APRÈS LES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE.

Publié le  par 2012


Un policier tué de plusieurs coups de couteau, sa compagne retrouvée morte : un homme se réclamant du groupe Etat islamique a frappé lundi soir dans une commune près de Paris, en plein Euro de football et sept mois après les attentats de novembre.
L'assaillant a tué le policier habillé en civil, devant chez lui, avant de se retrancher au domicile de sa victime à Magnanville (Yvelines) et d'être abattu lors d'un assaut du Raid. Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de sa compagne et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, "choqué et indemne". A peine quelques heures après, l'agence Amaq liée au groupe jihadiste a affirmé qu'un "combattant de l'Etat islamique" (EI) avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE.

"REFUSER LA PEUR, COMBATTRE LE TERRORISME"

Selon des sources policières, l'homme "s'est revendiqué du groupe jihadiste" durant les négociations avec le Raid. Des témoins ont rapporté aux enquêteurs qu'il aurait crié "Allah akbar" en attaquant le policier. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête. "Toute la lumière sera faite" sur "la nature exacte" de "ce drame abominable", a déclaré François Hollande, qui "tiendra une réunion" mardi à 7 h 45 à l'Elysée. Le Premier ministre, Manuel Valls a exprimé de son côté, la "solidarité de toute la nation aux policiers" et appelé à "refuser la peur, combattre le terrorisme", sur Twitter.

UN FRANÇAIS DE 25 ANS CONDAMNÉ POUR PARTICIPATION À UNE FILIÈRE JIHADISTE

Ce matin, plusieurs sources concordantes donnent l''identité du tueur présumé. Il s'agirait d'un Français âgé de 25 ans, Larossi Abballa, domicilié dans les Yvelines, à Mantes-la-Jolie. C'est justement dans cette ville que la femme tuée était fonctionnaire de police, et que son compagnon travaillait avant de prendre un poste aux Mureaux. Le mis en cause aurait déjà été condamné à trois ans de prison dont six mois avec sursis en 2013 pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes" dans le cadre du procès d'une filière d'acheminement de djihadistes vers les zones tribales pakistano-afghanes.

LA FRANCE PLUS QUE JAMAIS SOUS MENACE TERRORISTE

Ce drame intervient moins de deux jours après la tuerie d'Orlando (Etats-Unis) qui a fait 49 morts et 53 blessés dans un club gay, un acte perpétré par un Américain d'origine afghane qui s'est réclamé de l'EI. C'est aussi l'agence Amaq qui avait attribué le massacre d'Orlando à "un combattant de l'EI". Depuis les attentats parisiens du 13 novembre, qui ont fait 130 morts, la France vit plus que jamais sous menace terroriste. C'est dans ce lourd climat, et avec un dispositif de sécurité massif, que la France accueille depuis le 10 juin l'Euro de football. Vers 21 heures, un homme, dont l'identité était encore inconnue, a attaqué le commandant de police de 42 ans, en poste aux Mureaux, dans un quartier pavillonnaire de Magnanville, dans les Yvelines (ouest de Paris). Peu après, tous les habitants du quartier autour de la maison ont été évacués, avant qu'un dispositif policier conséquent n'empêche toutes les allées et venues.

UN PLAN D'ASSAUT A ÉTÉ MIS AU POINT

Puis les policiers de l'unité d'élite du Raid "sont rapidement arrivés sur les lieux. Des négociations étaient entamées et un plan d'assaut a été mis au point", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Après l'assaut du Raid, un hélicoptère de la sécurité civile s'est posé à quelques centaines de mètres, alors que plusieurs camions de pompiers et du Samu sortaient du périmètre de sécurité. "Les négociations ne pouvant aboutir, il a été décidé de donner l'assaut", a ajouté le porte-parole.

L'ENFANT PRIS EN CHARGE PAR LES ÉQUIPES MÉDICALES

De fortes détonations on retenti vers minuit dans ce quartier résidentiel. "En y entrant les forces de l'ordre qui agissaient avec l'autorisation de légitime défense d'autrui ont trouvé le corps d'une femme" et "l'assaillant a été abattu", a rapporté le procureur de Versailles. Cette femme, la compagne du commandant tué, était secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, a-t-on appris de source policière. Puis les policiers du Raid ont "sauvé" un petit garçon de trois ans "choqué mais indemne", qui a été pris en charge par les équipes médicales, selon le procureur.

BERNARD CAZENEUVE AUJOURD'HUI DANS LES COMMISSARIATS OÙ TRAVAILLAIENT LES VICTIMES

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a exprimé "son infinie tristesse" et a souligné "le grand professionnalisme" des policiers du Raid. Il se rendra mardi matin "aux commissariats des Mureaux et de Mantes-la-Jolie" pour "témoigner la solidarité du gouvernement". L'enquête a été confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT), à la police judiciaire de Versailles et à la Direction générale de la sécurité intérieure. "La France est aujourd'hui, clairement, le pays le plus menacé", avait estimé en mai le patron du renseignement intérieur, Patrick Calvar. Le 24 novembre 2015, le service de presse de l'Etat islamique dans la province d'Al-Raqqa avait diffusé une vidéo, dans laquelle des combattants francophones de l'EI menaçaient les Français de nouvelles attaques contre leurs "maisons".

PRINCIPALES ACTIONS ISLAMISTES VISANT DES MILITAIRES ET DES POLICIERS EN FRANCE

Les policiers et militaires constituent des cibles privilégiées pour des actions islamistes en France, dans un contexte de menace terroriste très élevée :
- 11 et 15 mars 2012 : Mohamed Merah assassine au nom du jihad trois militaires dont deux musulmans, le 11 mars 2012 à Toulouse puis à Montauban le 15, avant d'attaquer une école juive le 19 mars, tuant trois enfants et un enseignant. Il est tué le 22 mars par le Raid.
- 6 oct 2012 : Un coup de filet permet de démanteler la "cellule islamiste de Cannes-Torcy", dont certains membres, revenus de Syrie, auraient eu des projets d'attentat visant des militaires à Torcy (Seine-et-Marne) et sur la Côte d'Azur. L'un de ses membres confirme le projet de poser une bombe "chez des militaires ou des sionistes".
- 25 mai 2013 : Un militaire en faction est agressé à coups de cutter à La Défense (Hauts-de-Seine) par Alexandre Dhaussy, 22 ans, converti à l'islam. Arrêté quelques jours plus tard, il reconnaît avoir agi au nom de son idéologie religieuse. Mais il a été ensuite déclaré irresponsable par la justice en raison de troubles psychiatriques.
- 20 déc 2014 : Un homme d'une vingtaine d'années agresse des policiers avec un couteau en criant "Allah Akbar", au commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), avant d'être tué.
- 8 jan 2015 : Amédy Coulibaly, repris de justice et islamiste, tue une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine) avant de prendre en otages le lendemain les clients et employés d'un supermarché casher de Paris, tuant quatre d'entre eux, tous juifs. Il est abattu quelques heures après par la police simultanément avec les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de la tuerie du 7 janvier au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris (12 morts dont deux policiers).
- 3 fév 2015 : A Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif sont agressés au couteau. Moussa Coulibaly, originaire de Mantes-la-Jolie (Yvelines), est arrêté. Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs.
- Juil 2015 : trois jeunes sont écroués, soupçonnés d'avoir voulu attaquer lesémaphore de Fort Béar, un camp militaire de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales) où avait officié l'un d'eux, alors marin.
- Fin octobre 2015, Hakim Marnissi, 25 ans, est arrêté à Toulon et reconnaît en garde à vue avoir été en contact avec un jihadiste français en Syrie et avoir projeté d'attaquer des militaires de la base navale de sa ville. Surveillé depuis sa radicalisation, il avait reçu un couteau de combat et deux cagoules par colis postal.
- 10 nov 2015 : Annonce de l'arrestation le 29 octobre d'un homme de 25 ans, mis en examen le 2 novembre pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Surveillé depuis un an, il avait cherché à se procurer du matériel pour un projet d'attaque contre des militaires de la marine nationale à Toulon.
- 7 jan 2016 : un an jour pour jour après l'attentat contre Charlie Hebdo, un homme reconnu par ses proches comme un Tunisien nommé Tarek Belgacem, tente d'attaquer un commissariat parisien en brandissant un hachoir de boucher et muni d'un dispositif explosif qui se révèlera factice. Il est abattu par les policiers. Une revendication jihadiste incluant une profession de foi en faveur de l'organisation Etat islamique est retrouvée sur lui.
- 13 juin 2016 : un policier tué de plusieurs coups de couteau en soirée devant chez lui à Magnanville (Yvelines). L'assaillant se retranche dans la maison avant d'être abattu par le Raid, qui découvrira le corps de la compagne du policier et le fils du couple, âge de trois ans, sain et sauf. L'homme s'était réclamé de l'EI et une agence proche de l'organisation jihadiste l'a décrit comme "un combattant

domingo, 12 de junio de 2016

source:https://www.youtube.com/watch?v=HTRD_PaDgys

source:https://www.youtube.com/watch?v=TNn-fV0WQ2Q

source:http://www.cielvoile.fr/


L'art des chemtrails aux hôtels Marriott

7 Juin 2016, 18:17pm

L'art des chemtrails aux hôtels Marriott
L'art des chemtrails aux hôtels Marriott
Le slogan des hôtels Marriott pour leurs chambres récemment rénovées :
"Inspirés par vous qui pensez que tous les hôtels Marriott se ressemblent"
Face Book Source: Amanda Danielle

source:http://www.cielvoile.fr/


CIA et contrôle du temps

7 Juin 2016, 18:06pm

CIA et contrôle du temps

La CIA veut prendre le contrôle du (mauvais) temps

Pourquoi envahir un pays quand on peut l'inonder ou l'assécher pour le ruiner ? Les États-Unis semblent vouloir faire du temps une arme de destruction massive.

Judikael Hirel - Publié le 10/04/2015 Le Point.fr
Contrôler le climat, la plus redoutable des armes ? © AFP/ NOAA
S'il pleut tout le temps, c'est la faute des Russes, ou des Américains. Il suffisait d'y penser. Et si c'était vrai ? En matière d'arme de destruction massive, rien ne vaut une bonne vieille catastrophe naturelle... ou pas ! Pour les responsables du renseignement américain, les outils de manipulation du climat, justement imaginés pour combattre les méfaits du changement climatique, peuvent aussi être utilisés dans le but inverse : inonder, assécher, ruiner... Et ils savent très bien de quoi ils parlent. Aujourd'hui, la CIA enquête sur le sujet, et a bien du mal à le cacher. Mais sa préoccupation est claire : la question n'est pas de savoir si l'on peut contrôler les éléments, mais qui est en mesure de le faire, et surtout comment s'assurer que les États-Unis l'emportent ?
Un mystérieux coup de fil
C'est un professeur de la Rutgers University, dans le New Jersey, Alan Robock, qui a vendu la mèche, lors de la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science, rapporte le Daily Mail. "Des consultants travaillant pour la CIA m'ont appelé pour savoir si nous serions capables de savoir si quelqu'un d'autre contrôlait le climat mondial. Bien sûr, ils ont aussi demandé : Et si nous contrôlions le climat des autres, est-ce qu'ils le sauraient ?" Le chercheur leur a répondu que l'utilisation à grande échelle de techniques de géo-ingénierie ne pourrait être que détectée. Mais de telles interventions pourraient, une fois révélées, déboucher sur un nouveau conflit mondial. "Si un pays veut contrôler le climat, qu'un autre ne le veut pas, ou s'ils essayent d'abattre des avions... Les conséquences pourraient être terribles", a-t-il ainsi estimé.
Le nouveau projet Manhattan
En soi, l'idée de transformer la météo en arme n'est pas nouvelle. Déjà, en 1959, E. P. Jacobs imaginait dans un album de Blake & Mortimer, SOS météores, qu'un envahisseur manipulait le climat pour envahir l'Europe. Du côté de la CIA et de l'US Army : Alan Robock a rappelé deux précédents, tous deux non pas russes mais américains, d'utilisation du climat en tant qu'arme : lors de la guerre du Vietnam, les scientifiques américains ensemençaient les nuages pour que la pluie ralentisse l'avancée des troupes adverses. À Cuba, la CIA avait fait de même pour que la pluie ruine la récolte de canne à sucre, et donc l'économie de l'île.
Depuis, le concept de bio-ingénierie a bien évolué : on parle même de réorienter les rayons du soleil vers tel ou tel point du globe via des miroirs placés en orbite. Le professeur Robock a aussi révélé un fait plus embarrassant : la CIA vient de financer un rapport consacré à la géo-ingénierie, publié la semaine dernière par l'Académie nationale des sciences américaine. Seul hic : elle ne voulait pas que cela se sache ! Mais dans la liste des "sponsors" de cette étude est justement mentionnée "la communauté de l'intelligence américaine". "La CIA est un financeur majeur des rapports de l'Académie nationale, souligne le professeur Robock, et je m'inquiète de ce que cela implique en termes de contrôle."
Le chercheur dit s'être senti effrayé après cet appel de la CIA : "J'ai appris beaucoup d'autres choses commises par la CIA au mépris des règles, et ce n'est pas comme cela que je voulais que l'on utilise mes impôts." Selon lui, "de telles recherches devraient être ouvertes et internationales, afin qu'il ne soit pas question qu'elles soient utilisées à des fins hostiles." Et si un nouveau projet Manhattan, cette fois météorologique et non nucléaire, existait bel et bien, la responsabilité des chercheurs dont les découvertes seraient ainsi utilisées serait tout aussi lourde que celle des concepteurs de la bombe atomique.