Translate

lunes, 22 de agosto de 2016

source:http://mysteriousuniverse.org/

plasmafeature

US Air Force pour modifier l'atmosphère avec des bombes de plasma

Depuis des décennies, des rumeurs ont circulé sur les projets militaires secrets pour exploiter les forces de la Terre pour une utilisation dans la guerre. Plusieurs projets top secret, comme l'Active Auroral Research Program à haute fréquence , ou HAARP, ont mené des recherches sur les rôles possibles de l' atmosphère de la Terre pourrait jouer dans la communication ou le développement des armes. Alors que les forces armées américaines affirment des projets tels que HAARP sont uniquement à des fins scientifiques, les théories du complot sont toujours en circulation qui accusent HAARP des tremblements de terre causant et autres catastrophes naturelles.
Un réseau d'antennes HAARP.
Un réseau d'antennes HAARP.
Maintenant, dans un mouvement beaucoup plus transparent, l'US Air Force a annoncé son plan pour améliorer les communications par satellite en modifiant le ciel de la planète. Le plan implique détoner des dizaines de bombes à plasma dans les couches supérieures de l'atmosphère afin de modifier les propriétés physiques du bouclier protecteur vital de la Terre. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer?
Les revendications de programmes secrets scientifiques entourent les observations de phénomènes étranges dans le ciel.
Les revendications de programmes secrets scientifiques entourent les observations de phénomènes étranges dans le ciel.
Selon le New Scientist , le plan impliquerait d' augmenter la densité de l'ionosphère , la couche de l'atmosphère de la Terre qui réfléchit les ondes radio et permet des communications à longue distance. Cet objectif sera atteint grâce au lancement desdizaines de satellites minuscules appelés Cubesats, qui porter des bombes à plasma de pointe qui libèrent les métaux vaporisés dans l'atmosphère quand a explosé. Les nuages ​​de vapeur métallique résultant serait alors en mesure de mieux refléter lesondes radio et de détourner le rayonnement solaire, l' amélioration des capacités de communication des forces armées.
satellites en forme de cube minuscules appelés Cubesats sont regardèrent comme une méthode de livraison pour les bombes atmosphère altérant.
satellites en forme de cube minuscules appelés Cubesats sont regardèrent comme une méthode de livraison pour les bombes atmosphère altérant.
Les bombes sont développées à travers un projet commun entre l'US Air Force, Université du Maryland, et la firme d'ingénierie Enig Associates. Dans un communiqué de presse annonçant le contrat Air Force pour développer ces bombes à plasma atmosphère altérant, Enig Associés affirme que leurs technologies ouvriront de nouvelles capacités de communication:
[...] Le générateur de plasma de l'espace peut être utilisé pour lisser les perturbations ionosphériques pour assurer des communications fiables et la navigation dans le théâtre, ou pour fournir des capacités de nouvelles pour les systèmes RF.
Un Cubesat minuscule.
Un Cubesat minuscule. Potentiellement choses Terre-détruire viennent en petits paquets.
John Kline, un chercheur en ingénierie des plasmas avec la recherche Instruments desoutien à Hopewell, New Jersey, a déclaré à New Scientist que ces types de techniques sont en grande partie non testés, ce qui signifie qu'il pourrait y avoir des résultats inconnus:
Ce sont vraiment des projets à un stade précoce, ce qui représente les limites de la recherche de plasma dans la modification ionosphère.
Projets de géoingénierie à grande échelle, ou des allégations de celui - ci, sont un sujet chaud pour de nombreux observateurs de la conspiration. Certains voient des projets de recherche tels que les bombes à plasma de la Force aérienne comme des signes d'un complot mondial secret à la ruine de notre planète une fois pour toutes pour, eh bien, le bénéfice de quelqu'un , je suppose.
"Caveman science-fiction" par Dresden codak.
"Caveman science-fiction" par Dresden codak. www.dresdencodak.com
Il reste, cependant, que les êtres humains ont modifié la Terre depuis des millénaires par des actions telles que l' agriculture, l' irrigation, et même l' élevage du bétail perpétuellement gassy . Peut-être qu'il est dans notre nature de vouloir modifier notre environnement. Espérons que nous ne vont pas trop loin cette fois.

jueves, 11 de agosto de 2016

source:http://www.mondialisation.ca/

Notre bataille pour la libération d’Alep a démasqué tous vos mensonges.

Thème: 
Analyses: 

 93 
  9  0 

  104
Interrogé le 6 août sur ce qui se passait à Alep, le Général Amin Hoteit décrivait une situation que nous résumerons en ces quelques lignes : 
« À Alep se focalise le plan alternatif étatsunien en Syrie, les USA ayant conçu deux plans pour arriver à leurs fins. Le plan principal consistant à dominer toute la Syrie en remplaçant son gouvernement légitime par un régime suiviste ayant échoué, ils se sont rabattus sur le second ; lequel ne vise plus qu’à dominer le nord du pays. Ce qui signifie la partition de la Syrie suivant une ligne allant de Efrin à l’ouest, à Abou Kamal à l’est, en incluant Alep, Manbej, Raqqa, Deir ez-Zor… ; Alep devenant la capitale du nord et Damas la capitale du sud.
Une partition compromise du fait des derniers succès militaires de l’Armée syrienne et de ses alliés, lesquels ont réussi à assiéger complètement les terroristes opérant à partir des quartiers est d’Alep et à couper leur approvisionnement venu de Turquie qu’il ne faudrait pas croire, un seul instant, non concernée par l’afflux des moyens colossaux mis à leur disposition ; les USA et tous les États de l’OTAN mettant tout leur poids pour briser le siège des terroristes et sauver leur plan.
En effet, mis à part une guerre médiatique des plus féroces usant de l’éternel argument humanitaire des pauvres bougres de terroristes assiégés -lesquels n’auraient rompu aucune trêve bien que le négociateur en chef du « Groupe d’opposition de Riyad », Mohammad Allouche, ait déclaré qu’il allumerait tous les fronts à partir de Genève en avril dernier- et usant surtout de mensonges médiatiques à propos d’une prétendue défaite de l’Armée syrienne visant à faire tomber Alep psychologiquement avant de la faire tomber matériellement ; cinq vagues successives de terroristes ont été lancées contre Alep, avec 8000 attaquants pour la première, 5000 pour la deuxième, 7000 pour la troisième et encore 8000 pour la quatrième, concentrée sur deux axes au sud d’Alep » [1].
28 000 terroristes en moins d’une semaine ! Partant de là, que penser d’une information qui a envahi la presse écrite et télévisée, locale et régionale, ces trois derniers jours ? Il s’agit d’un article intitulé « 360 000 combattants étrangers ont combattu l’Armée syrienne », publié par un centre d’études dont l’acronyme est FCFS, pour « Firil Center For Studies » [2]. Nous n’avons pas réussi à savoir s’il s’agissait d’un centre simplement basé à Berlin ou d’un centre allemand. Il couvre la période du 10 avril 2011 au 31 janvier 2016 et dit avoir fondé son étude sur le nombre de morts publié par divers médias et 51 autres sources régionales et internationales.
En bref, ces 360 000 individus venus se défouler en Syrie par vagues successives sont de 93 nationalités et seraient issus de tous les continents et de tous les pays arabes sans exception. 95 000 auraient trouvé la mort et 90 000 seraient actuellement présents sur le territoire syrien, répartis entre Daech et Jabhat Fateh al-Cham [ex-Front al-Nosra depuis peu]. Environ 45 milliards de dollars auraient été dépensés pour leur équipée en Syrie.
Globalement, les porteurs de nationalités européenne et américaine auraient atteint les 21 500 dont 8500 seulement seraient retournés dans leur pays. La palme du plus grand nombre reviendrait aux porteurs de la nationalité turque, la Turquie ayant annoncé la perte de 350 soldats, officiers et pilotes, prétendument morts dans d’autres circonstances. Viennent ensuite les Saoudiens avec 5990 tués pour 24 500 engagés sous la bannière des organisations terroristes sévissant en Syrie ; les Jordaniens se chiffrant à 3900 dont 1990 tués. Quant aux femmes étrangères, ce sont les Tunisiennes qui l’emportent [NdT].
 ______________________________________________
Après ce qui s’est passé à Alep et qui continue, nul n’a encore le droit de se poser des questions sur ce qui se passe réellement en Syrie, malgré les allégations des uns et des autres, car la vérité a atteint le degré de certitude.
Qu’est-ce qui a donc tellement bouleversé les puissances occidentales et l’ensemble des organisations des Nations Unies au moment où l’Armée arabe syrienne réussissait à assiéger les terroristes avant de lancer sa bataille de libération pour les défaire et libérer cette magnifique ville millénaire de leur fureur ?
Pour quelles raisons ces vrais responsables ont-ils lâché leurs mercenaires sur la Syrie, les noyant dans un flot d’argent, d’armes et de munitions, alors que depuis des années les innombrables gangs de terroristes s’acharnent à ravager cette ville, bombardent ses quartiers, assassinent son peuple, pillent ses usines et dévastent ses monuments historiques reconnus héritage de l’humanité, dont la protection et la conservation est du devoir de tous ?
Pourquoi les puissances occidentales ont-elles été frappées d’une sorte d’hystérie, plus que flagrante, suite au décret d’amnistie promulgué par le Président Al-Assad et l’annonce de l’ouverture de couloirs de sécurité pour les civils qui voudraient sortir des quartiers d’Alep contrôlés par les terroristes; leurs déclarations furibondes fusant de toute part, leurs médias s’occupant à expliquer la nécessité de cesser le dialogue avec la Russie et de se décider, une fois pour toutes, à frapper directement l’Armée arabe syrienne et le Hezbollah sur le territoire syrien ?
Nombre de journaux ont, en effet, insisté sur cette nécessité d’« abandonner la politique du dialogue et de recourir uniquement à l’option militaire », dont le Washington Post et le New York Times, dans les pages duquel Dennis Ross, toujours et à jamais disposé à mettre sa plume au service de l’entité sioniste, est revenu pour dire qu’il était « enfin venu le temps de bombarder Assad » [3], afin d’éviter que la situation n’évolue en faveur de l’Armée arabe syrienne :
[Il existe une alternative : punir le gouvernement syrien pour avoir violé la trêve en frappant par des drones et des missiles de croisière les bases, les aérodromes et les positions de l’artillerie de l’Armée arabe syrienne, là où les troupes russes sont absentes… Il est temps pour les États-Unis d’utiliser la langue que M. Assad et M. Poutine comprennent…] ; [Ndt].
Et nombre d’organisations des Nations Unies ont invité à des dizaines de réunions extraordinaires afin d’aiguiser le sens du danger de ce qui se passe à Alep sur l’équilibre des choses, alors que la question est : qui défend qui dans cette ville meurtrie mais toujours résiliente ?
L’analyse objective des déclarations de responsables occidentaux, avec à leur tête Obama, et d’un grand nombre de publications des médias occidentaux largement diffusées à partir du moment où l’Armée arabe syrienne et ses alliés ont commencé à réaliser des progrès significatifs susceptibles de libérer Alep de ces hordes terroristes, ne démontre-t-elle pas que tous ceux-là rendent service au terrorisme et aux terroristes et travaillent à prolonger l’effusion du sang syrien par ces déchets de mercenaires, lesquels ne sont finalement que des pions manipulés par les sionistes, les réactionnaires arabes et l’impérialisme ?
C’est sans aucune honte qu’ils usent de tous les prétextes en omettant de dire que la libération d’Alep réglerait la guerre contre la Syrie en faveur du peuple syrien et de ses alliés, alors qu’il est désormais très clair qu’ils tentent de marquer des points sur le terrain en exploitant des terroristes qu’ils aimeraient substituer au gouvernement syrien.
Ce qui prouve, sans aucun doute possible, que l’Occident sait parfaitement qu’il n’y a pas d’« opposition modérée » et, surtout, qu’il n’éprouve aucune honte à soutenir, en plein jour, les gangs de sanguinaires qui tuent des civils dans notre pays depuis plus de cinq ans.
Ce qui prouve, toujours sans aucun doute possible, que l’intervention russe en Syrie vise, en paroles et en actions, à combattre et à éradiquer le terrorisme, tandis que toutes les interventions occidentales, sous toutes leurs formes, sont destinées à épuiser et à user la Syrie pour servir le projet sioniste, liquider la Cause palestinienne et le droit des arabes sur leurs terres et leurs maisons, tout en visant à satisfaire les intérêts géostratégiques et colonialistes de l’Occident en Syrie et dans toute notre région.
Et en ce moment précis où les combats pour la libération d’Alep font rage et où l’Occident révèle son véritable visage en se tenant fermement aux côtés du terrorisme et des terroristes, l’entité sioniste continue à semer la désolation en Palestine, assassinant des innocents et des résistants, détruisant précipitamment des maisons, grignotant des terres, comblant des puits, ravageant les récoltes d’un peuple soumis à une odieuse occupation.
Ceci, pendant que le Secrétaire à la Défense des États-Unis, Ashton Carter, s’emploie à consacrer tous ses efforts pour rétablir la cohésion du terrorisme criminel, venu d’Israël et de Jordanie, face à l’Armée arabe syrienne dans le sud de la Syrie [4] et tente de semer la zizanie dans la ville de Soueïda et d’autres villes de la région.
Par conséquent, étant donné cette situation ancienne et nouvelle à la fois et vu ce qu’a enduré notre peuple patient et résistant à Alep, nous devons mettre les points sur les « i », appeler les choses par leur nom en affirmant nos positions loin de toute terminologie qui prêterait à confusion. Nous devons dire clairement que :
  • Les forces sionistes et colonialistes mènent une guerre féroce contre la Syrie par leurs intermédiaires arabes, régionaux et internationaux, dans le principal objectif de saper le rôle de la Syrie dans la région et dans le monde arabe, au profit du projet sioniste et des intérêts colonialistes de l’Occident.
  • Le peuple syrien, son Armée et ses alliés se battent, avec honneur, contre le terrorisme sanguinaire publiquement soutenu par l’Occident, Israël et les tyrans des régimes réactionnaires arabes.
  • Toute personne qui porte des armes en dehors du cadre de l’État sert les intérêts du terrorisme et des terroristes.
  • Tout Syrien qui tient à la Syrie, où qu’il se trouve aujourd’hui, n’aspire qu’au retour de la paix et de la sécurité, au retour de ses habitants et à sa reconstruction, loin de l’avidité et de la cupidité des impérialistes et des réactionnaires qui s’en prennent à son indépendance et à son positionnement patriote honorable.
  • Au diable les modifications de bannières des terroristes et les théories justifiant leur fureur, car le terrorisme est un et son objectif est toujours le même. Le seul moyen de s’en débarrasser est de lui résister fermement et d’éliminer, une fois pour toutes, cette plaie redoutable et destructrice.
C’est de cette véritable résistance que dépend le salut de la Syrie, de la région et du monde.
Bouthaïna Chaabane
Conseillère politique du Président Bachar al-Assad et « Fille de la Terre »
08/07/2016

Source : Al-Mayadeen
Traduction de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

sábado, 23 de julio de 2016

VIERNES, 15 DE JULIO DE 2016

BLOQUEO NOTICIOSO CAE SOBRE ATAQUE A LA TORRE EIFFEL MIENTRAS COMENZABA ESPANTOSA MATANZA EN FRANCIA


Julio 15, 2016.


Un nuevo informe del Servicio de Inteligencia Exterior (SRV) que circula en el Kremlin el día de hoy dice que un bloqueo noticioso combinado de la Unión Europea y los Estados Unidos ha sido impuesto justo horas después de que el Presidente Francés Francois Hollande anunciara su intención, durante la conmemoración del Dia de la Bastilla, de redesplegar el portaaviones Frances Charles de Gaulle (R91) para unirse a la Federación Rusa en su batalla contra los terroristas del Estado Islámico (ISIS/ISIL/Daesh) que operan en la Zona de Guerra de Levante y que  tuvo como resultado al icono global que es la Torre Eiffel, en Paris, de estar “a unos segundos” de ser destruida, mientras una  “matanza” por parte de “bárbaros” Islamistas contra Francia mataron a por lo menos 80 de sus inocentes ciudadanos. (Nota: Algunas palabras y/o frases que aparecen entre comillas son aproximaciones en el lenguaje Ingles de las Rusas para las que no existen contrapartes).
  
Según ese informe, los analistas de Inteligencia del SVR recibieoron una solicitud de “consulta urgente”  de parte del Directorado General para la Seguridad Externa de Francia (DGSE) la noche del miercoles (13 de julio) relacionada con una operación conjunta de vigilancia de contra inteligencia que estaban llevando a cabo con el Servicio de Seguridad del Estado de Belgica (VSSE) contra una sospechosa célula Islamica terrorista que opera en Bruselas.

La DGSE reportó a sus contrapartes del SVR, continua ese informe , de que mientras esa celula terrorista del Estado Islamico estaba bajo vigilancia del VSSE, y sin advertencia, los vehículos que se cree iban a ser usados por ellos explotaron – pero con los mismos sospechos de terrorismo 


En cuanto a los protocolos de intercambio de inteligencia establecidos entre la Federación y Francia contra los terroristas del Estado Islamico convenidos por el Presidente Putin y el Presidente Hollande el 26 de noviembre de 2015 en Moscu, señala ese informe, el SVR al recibir la información sobre el “evento/incidente” en Bruselas de parte del DGSE establecieron un grupo conjunto de trabajo con ellos para rastrear a esos sospechosos de terrorismo.

Aunque los métodos exactos de rastreo empleados por el SVR o el SGSE para encontrar a esos terroristas están bajo clasificación super secreta, sin embargo, si se puede  señalar que las nacionalidades de algunos de sus miembros fueron establecidas como doble Tunecina y Francesa.

Lo mas preocupante para el SVR., continua ese informe, es que ayer el 14 de julio, y mientras que esta investigación conjunta con el DGSE estaba avanzando, el Presidente Hollande no solo declaró públicamente su intención de redesplegar el portaaviones Charles de Gaulle (R91) para combatir contra el Estado Islamico, también notificó a su nación que su Estado de Emergencia seria levantado el 26 de julio.

Al no tener control sobre como Francia, o cualquier otra nación para ese hecho, decide su propia seguridad interna, dice ese informe, los analistas de Inteligencia del SVR concluyeron que las declaraciones del Presidente Hollande fueron, cuando mucho “mal calculadas en oportunidad” y cuando peor, un “codazo” a la que se cree sea una célula terrorista con un alto nivel de entrenamiento del Estado Islamico que estaba esperando un “pretexto” para atacar.

Como era de esperarse, señala tétricamente ese informe, y en  cuestión de unas cuantas horas de las provocativas declaraciones del Presidente Hollande, dos miembros de la célula terrorista del Estado Islámico con base en Bruselas, intentaron llevar y detonar un camión cargado con explosivos hacia la Torre Eiffel- pero ambos fueron muertos cuando una fuerza élite contra-terroristas del Directorado General para la Seguridad Interna (DGSI) usó una arma similar al misil táctico Pyros de fabricación Estadounidense para incinerarlos instantáneamente antes de que pudieran detonar sus explosivos.

Mientras que el DGSE tuvo éxito al detener el ataque contra la Torre Eiffel, continua ese informe, no pudieron detener al ataque terrorista que se llevaba simultáneamente a 933 kilometros (580 millas) de Paris en la ciudad costera de Niza en el Mediterráneo  y que mató a por lo menos 80 personas inocentes.

En cuanto a porque los medios Occidentales tanto en los Estados Unidos como en la Unión Europea están poniendo censura a los detalles completos de estos espantosos ataques, y los eventos  que los causaron, indica ese informe, se lo explicó al Presidente Putin, el Secretario de Estado de los EEUU John Kerry (que se encontraban en reunión al momento de estos incidentes) se debe a que sus ciudadanos “no son capaces de comprender los subtitulos” una frase que los analistas de Inteligencia del SVR no pueden aun comprender.

Ese informe, no obstante, en su conclusión si resalta que la censura de parte de los pueblos Occidentales del grado total y los horrores de la infiltración terrorista del Estado Islamico dentro de sus naciones es una política que lleva mucho tiempo tanto en los EEUU como en la UE e incluye documentos filtrados que comprueban que la prensa Alemana tapó los ataques sexuales contra 1,200 mujeres por parte de 2,000 hombres en las ciudades Alemanas en la víspera del Año Nuevo, la prensa Canadiense tapando una balacera multitudinaria por parte de terroristas Islamicos, la prensa Sueca tapando que su policía utilizó un secreto “Código 91” para cubrir 5,000 incidentes reportados relacionados con terroristas del Estado Islamico, y la prensa Estadounidense tapando un asqueroso ataque sexual por parte de los refugiados de guerra del Estado Islamico contra una niña de cinco años en Twin Falls, Idaho – y de que el Procurador Federal del régimen de Obama, amenazó al que dijera algo sobre este delito para meterlo a la cárcel.

Attaques Nice, destruction de preuves au Crime Scene: Français Initiatives ministérielles Destruction de CCTV Vidéo Clips

Région: l' 

 1241 
  89  20 

  1375
belle attack2
Un rapport de 21 Juillet édition du journal Le Figaro affirme que la direction anti-terroriste de France (sous-direction anti-terroriste- SDAT) a ordonné aux autorités de surveillance urbaine de Nice pour détruire tous les CCTV images des belles attaques sur Bastille Day qui ont secoué la ville le 14 Juillet ici 2016.
Bien que SDAT ont cité les articles 53 et L706-24 de la procédure de poursuite et de l' article R642-1 du code pénal, les autorités à Nice interrogés par Le Figaro disent qu'il est la première fois qu'ils ont jamais été demandé de  détruire des preuves  sur une scène de crime - quelque chose qu'ils soulignent est illégal.
L'explication donnée par le ministère français de la Justice est qu'ils ne veulent pas (non maitrisée) diffusion "incontrôlée" et "non-autorisée des images des attaques terroristes. La police judiciaire ont noté que 140 vidéos des attaques dans leur émission de possession »des pièces importantes de l'enquête» (de interessants d'éléments de ENQUETE). Le gouvernement français prétend qu'il veut empêcher ISIS d'avoir accès aux vidéos des attaques pour des fins de propagande. Ils affirment également que la destruction de preuves est destiné à protéger les familles des victimes. La section des commentaires de l'article Le Figaro est rempli d'indignation et de dégoût par le fait que le gouvernement français, au lieu de préserver la preuve aux fins de, une enquête approfondie et indépendante, est en fait se comporter un peu plus comme le principal suspect dans l'attaque - ordonnant la destruction des éléments de preuve essentiels.
Il y a quelque chose de pourri dans la police judiciaire de la France. Peu de temps après l'attaque Charlie Hebdo le 7 Janvier 2015, la police judiciaire se sont comportés soupçonneux avant et comme ils l' ont fait après la  «suicide» de l'adjoint de Limoge commissaire de police Helric Fredou . Fredou a été retrouvé mort peu après l'arrivée de la police judiciaire française à son bureau à Limoges peu après le massacre Charlie Hebdo. Sa famille n'a pas été autorisée voir son corps pendant 24 heures après sa mort; ils soupçonnent un acte criminel. La police judiciaire a affirmé qu'il avait lui - même tiré dans la tête, bien que sa mère a dit qu'elle ne voyait pas la preuve. Le commissaire de police a été dit souffrir de dépression, une demande refusée par le médecin de famille. Fredou a été retrouvé mort dans son bureau avant la publication d'un rapport sur ​​la relation entre Jeanette Bougrab, un ancien secrétaire de Nicolas Sarkozy de la presse, et l' une des personnes décédées dans l'attaque, Stéphane Charbonnier
Il a été retrouvé mort dans son bureau avant la publication d'un rapport sur la relation entre Jeanette Bougrab, un ancien secrétaire de presse de Nicolas Sarkozy, et l'une des personnes décédées dans l'attaque, Stéphane Charbonnier connu sous le nom «Charb». La relation entre Bougrab, qui est proche de tous les dirigeants du mouvement sioniste français, et Charb, était l'un des aspects les plus controversés de l'histoire du massacre de Charlie Hebdo. Fredou enquêtait également sur l'arrière-plan des frères Kouachi qui ont été accusés du massacre. Ils avaient vécu dans la ville de Limoges.
Un  article paru dans l'Est Républicain de France  Le journal tente de rassurer le public de la bonne foi du gouvernement français avec le titre «Non, les images de l'attaque n'a pas été supprimé. Le rapport affirme que le ministère de la Justice n'a pas ordonné la destruction d'éléments de preuve , mais simplement la suppression des images des caméras à Nice. Cette réassurance pourrait être suffisant pour apaiser ceux qui sont réticents à remettre en question le récit de la guerre contre le terrorisme. Mais, comme la récente huées du Premier ministre français Manuel Valls  à Nice a montré, les Français se réveillent.
Maintenant , les autorités de police judiciaire et anti-terroristes de la France veulent détruire les preuves des attaques. Dans la plupart des cas de crime, ceux qui détruisent ou cherchent à détruire les preuves sont généralement tentent de dissimuler quelque chose. Je l' ai  déjà souligné  certaines des incohérences dans le récit qu'on nous a dit à propos de Nice massacre. Je n'ai pas demandé rien ne se passe ou personne n'a été tué , mais plutôt que la preuve vidéo jusqu'à présent présenté ne correspond pas à l'histoire. Peut-être de nouvelles preuves vidéo prouvant l'histoire du gouvernement va émerger.Esperons-le! Si les chercheurs et les journalistes avec une expérience avérée de la paix plaidoyer et une passion pour la vérité et l' honnêteté dans les rapports devaient avoir accès à ces vidéos, ISIS serait affaiblie pas renforcée.
Mais il serait naïf de croire que le gouvernement français a l'intention d'affaiblir ISIS, compte tenu du fait incontestablement prouvé qu'ils soutiennent les choppers de tête enfant assassiné en Syrie. Alors que certains trouveront leur zones et les systèmes de confort syndrome de justification perturbé par ces informations, beaucoup d'autres seront tout simplement retomber à sleep.Falling endormi est plus facile à court terme, mais en temps les gens se rendront compte que le matelas est tiré sous les pieds, de sorte que, quand ils se réveillent inconfort terrible, il sera trop tard. C'est l'heure de se réveiller!
Gearóid Ó Colmáin est un journaliste irlandais et analyste politique basé à Paris. Ses travaux portent sur ​​la mondialisation, la géopolitique et la lutte des classes.